AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: L'Histoire   Sam 6 Avr - 21:13

Ère – 5 : Néantiel

À ce moment-là, il n'y avait rien. On appelait cela le Néantiel. Puis l'Étoile s'est formée, celle qui s'appelle le Soleil, puis des astéroïdes sont venus, se sont arrondis, ont formé les planètes. Elles étaient au nombre de dix, et sont aujourd'hui respectivement appelées : Anime, Robé, Eau Range, Balle des teniss, Malabia, Frome, Fleurette, Albia, Saturno et Les disparus. Bien entendu, nous nous intéresseront à Malabia. Ce n'était qu'une boule de roches en fusion, elle n'avait rien de vivable, comme toutes les autres planètes du système. Mais…


Ère – 4 : Réveillentiel

Malabia prit vie dans cette ère, appelée la Réveillentiel. « prit vie ». Non, ce n'est pas une expression ; elle prit réellement vie. L'entité Malabia, évoquée par certaines religions, n'a jamais été une chose prouvée par les scientifiques. Donc, à l'ère – 4, Malabia s'est réveillée, et a permis à la planète de se recouvrir d'eau.


Ère – 3 : La formation des îles

Les volcans existaient toujours, ils étaient sous l'eau. Petit à petit, des îles se formèrent. Malabia avait un aspect exotique, paradisiaque, à cette époque. Peut-être était-ce à cause de ça, que, sorties tout droit de l'eau, des créatures s'installèrent sur la terre ferme. Ce furent les premiers animaux.


Ère – 2 : La prospérité des dinosaures

Très vite, ces créatures devinrent gigantesques : c'étaient les dinosaures. Ils vivaient très bien sur les îles qui composaient Malabia, tandis que les autres animaux – oiseaux, mammifères, reptiles… - se cachaient du mieux qu'ils pouvaient, ne voulant pas faire d'ombres aux grands qui se trouvaient déjà là.
Une hypothèse non prouvée parle de cette ère. Elle a été émise par les magins, membre de la plus grande religion qui se trouve aujourd'hui dans Malabia : La maginisme. Les dinosaures, apparemment, étaient gouvernés par un Dieu unique. Les magins le surnomment « le sombre », « le cruel », ou bien « l'ombre », mais emploient principalement le nom de « Darkeus ». À l'opposé, il existerait un autre Dieu pour les créatures qui n'étaient pas les dinosaures, celui-ci est nommé « Gira Sya Ray ».


Ère – 1 : La disparition des géants

Durant cette ère, les dinosaures disparurent très vite. Les scientifiques actuels ont suggéré qu'une météorite tombée sur la planète les avaient fait disparaitre, ou que l'éruption d'un super-volcan avait mis fin à leur jour. Ils mettent évidemment de côté la théorie des magins, qui est la suivante :
Les petits animaux, las des dinosaures, auraient demandé à leur Dieu de battre en duel le dénommé Darkeus. S'il gagnait, les dinosaures devraient se retirer dans un endroit où on ne les reverraient jamais. S'il perdait… Les animaux devraient être contrains à cela. Le combat avait pris place, Gira Sya Ray avait gagné.
L'hypothèse des magins n'est absolument pas réaliste selon les scientifiques, même s'ils ne savent pas quoi penser de cette étrange disparition…


Ère 0 : Les humains

Les animaux vivaient alors heureux et étaient maîtres de l'environnement. Mais, lors de l'évolution, apparue une nouvelle espèce : l'homo sapiens. S'en suivit l'apprentissage de l'écriture, de la lecture, les nouvelles cultures, et l'espèce évolua, comme sur la Terre.


Ère 1 : Les Anciens

Les hommes vécurent en paix. De nomades, ils devinrent rapidement sédentaires, et construisirent des huttes pour y habiter. Cependant, un jour, toute leur vie bascula. Dans le ciel apparurent des ombres, qui descendirent sur la terre ferme. Les huttes furent soufflées, les récoltes dévastées. L'objet du crime était un vaisseau, deux vaisseaux, plusieurs centaines de vaisseaux ! Nous savons aujourd'hui qu'ils appartenaient à une race extraterrestre, que tous nomment les Anciens. On en sait très peu sur leur apparence et sur leur façon de vivre, mais nous savons au moins deux choses : ils s'en sont pris aux humains et les réduisirent en esclavage, et ont apporté sur Malabia un élément essentiel de son Histoire : la technologie.


Ère 2 : La Première Ère Technologique

Doucement, sûrement, les humains prirent conscience que leur esclavage n'était pas une chose qu'ils pourraient supporter longtemps. Ils se soulevèrent, utilisèrent les armes technologiques contre les Anciens eux-mêmes. Ces derniers retournèrent dans leurs vaisseaux et partirent, laissant peu de preuve de leur existence. Les humains apprirent alors à utiliser la technologie et bâtirent des villes, construisirent des robots.
Il existait, cependant, encore des sociétés d'humains qui ne dépendaient pas de la technologie. Ils étaient en accord avec la nature et pratiquaient avec elle la magie. La technologie les effrayait et ils préféraient s'en éloigner le plus possible. Bientôt, deux communautés d'humains se formèrent : les partisans de la technologie et les partisans de la magie. Les premiers avaient besoin des territoires, ils avaient besoin de toujours plus de place. Ainsi, ils créèrent des robots, des robots géants, des robots armés, pour faire la guerre, pour conquérir. Les humains magiques ne purent se défendre, et la technologie s'installa partout sur Malabia.


Ère 3 : La Seconde Ère Technologique

La technologie fut rapidement partout, et c'était la seule chose qui régnait. Les robots de guerre furent détruits, mais certains restèrent en activité pour permettre d'arrêter certains humains magiques qui tentaient de se rebeller contre le régime mis en place. Apparurent alors les robots « à tout faire », servant les humains et totalement inoffensifs. Ils obéissaient, et obéissent toujours aujourd'hui à trois lois, qui sont les suivantes :
1 – Un robot ne doit pas faire de mal à un humain
2 – Un robot doit toujours obéir à un humain, sauf si ça entre en conflit avec la première loi
3 – Un robot doit protéger son existence, sauf si ça entre en conflit avec les deux premières lois
La Seconde Ère Technologique dura longtemps. Des résistances se mirent en place parmi les humains magiques, qui voulaient voir disparaître toute cette technologie. Certains témoignages racontent que des robots conscients s'étaient mis à aider ces humains, car ils ne supportaient pas d'obéir aux hommes. Mais il est impossible à croire une chose pareille : des robots conscients qui n'obéissent pas ?


Ère 4 : Jusqu'à aujourd'hui

Finalement, la société technologique toute puissante régressa. Le conflit magie-technologie se calma peu à peu, mais ne s'apaisa pas totalement. Il n'est pas rare d'entendre encore parler de guerre entre les deux communautés. L'Histoire avec un grand H de Malabia pourrait être terminée pour le moment, mais une nouvelle incroyable s'est répandue il y a peu. Une rumeur court que les Anciens, avant de partir, avaient produit une arme, une arme ultime capable de détruire la planète entière. Pourquoi ne l'avaient-ils pas utilisée contre les humains, à l'époque ? Nous ne savons pas. Il semblerait que les plans de cette arme se trouvent dans une carcasse d'un des vaisseaux Anciens, dans le grand désert de l'île Grossi. Cette arme se trouverait même quelque part sur la planète… Mais tout cela ne sont que des rumeurs, et aucune preuve n'est visible à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
 
L'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Planètes :: Système de l'étoile 924 :: Malabia-
Sauter vers: