AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ceci est un titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Ceci est un titre   Ven 15 Juil - 17:30

Texte


Texte



Code:
<div style="border: 5px double white; width:702px; background-color: black; border-radius: 20px 20px 20px 20px;"><img src="http://orig07.deviantart.net/5f04/f/2012/281/5/3/see_the_sky___signature_by_eevee33-d5h6wvo.png" style="width=697px; border: 1px solid black; border-radius: 20px 20px 0px 0px;">Texte


Texte</div>

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Ceci est un titre   Ven 15 Juil - 17:43







« Je galopai à travers les arbres nus, la mauvaise saison soufflait de son terrible hurlement glacial. J'avais froid, tellement frigorifié que je ne sentais plus mes pattes. Je m'effondrai là, seul et le souffle court. Ils m'avaient poursuivi, traqué sans relâche pour m'attraper... Deux larmes coulèrent de mes yeux, deux larmes qui me réchauffèrent un peu de leur douce chaleur. Mais tout à coup, une brindille craqua… »



Je ne tentai pas de me relever et de m’enfuir à nouveau ; je savais que c’était peine perdue. Il ne me restait plus qu’à attendre ici, que le destin me rattrape. Que pouvais-je faire, de toute façon ? On m’avait toujours dit que mon passé me rattraperait. Autrefois, je n’y avais pas cru. Je pensais qu’ils disaient tous ça pour me faire peur. À présent, je savais qu’ils ne me mentaient pas. Et ils me traqueront, jusqu’à la fin des temps.
Les bruits de pas se rapprochèrent, les brindilles craquèrent. Doucement, je relevai la tête, pour faire face à mes adversaires et les regarder dans les yeux. Une tendre chaleur m’envahit ; une jeune chatte, à l’allure d’un chaton, s’avançait vers moi, et me regarda. Elle ne me toisait pas, loin de là ; son regard était plein de sympathie. Ses deux yeux dorés étaient magnifique, et sa robe blanche et grise brillait de mille feux. À ce moment-là, je cru être arrivé devant le Clan des Étoiles. Mais le froid mordant me ramena à la réalité : Non, je ne pouvais pas comparaître devant les guerriers scintillants. Tout ce que j’avais fait dans le passé ne me le permettrait pas.

Je me levai alors, et fit face à la chatte inconnue. Elle était bien plus petite que moi, mais ne paraissait nullement effrayée. De toute évidence, elle ne me connaissait pas. Elle ne devait pas rester ici. S’ils la trouvaient, ils la réduiraient en pièce, croyant qu’elle était avec moi.

« Tu devrais partir d’ici, soufflai-je doucement pour qu’ils ne m’entendent pas. C’est bien trop dangereux. Cours rejoindre tes parents, et ne te préoccupe pas de moi. »

La jeune chatte hocha la tête, mais ne dit rien. Si elle m’avait compris, elle ne le laissa pas paraître.

« Vas-t-en ! lançai-je, l’air menaçant. Tout de suite ! »

Ma tentative de l’effrayer fut un échec. Je pensais que si elle ne comprenait pas mes paroles, elle comprendrait au moins mes gestes. Mais ce n’était pas le cas.

« Suis-moi. » lança le chaton, avant de rebrousser chemin et de s’enfoncer dans un terrier.






Code:
[center]<div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 20px 20px 0px 0px;"><br><br><br><br></div><div style="border: 1px solid black; width: 90%;">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote>
</div><div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 0px 0px 20px 20px;"><br><br><br><br></div>[/center]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Ceci est un titre   Ven 15 Juil - 17:53







« Je galopai à travers les arbres nus, la mauvaise saison soufflait de son terrible hurlement glacial. J'avais froid, tellement frigorifié que je ne sentais plus mes pattes. Je m'effondrai là, seul et le souffle court. Ils m'avaient poursuivi, traqué sans relâche pour m'attraper... Deux larmes coulèrent de mes yeux, deux larmes qui me réchauffèrent un peu de leur douce chaleur. Mais tout à coup, une brindille craqua… »



Je ne tentai pas de me relever et de m’enfuir à nouveau ; je savais que c’était peine perdue. Il ne me restait plus qu’à attendre ici, que le destin me rattrape. Que pouvais-je faire, de toute façon ? On m’avait toujours dit que mon passé me rattraperait. Autrefois, je n’y avais pas cru. Je pensais qu’ils disaient tous ça pour me faire peur. À présent, je savais qu’ils ne me mentaient pas. Et ils me traqueront, jusqu’à la fin des temps.
Les bruits de pas se rapprochèrent, les brindilles craquèrent. Doucement, je relevai la tête, pour faire face à mes adversaires et les regarder dans les yeux. Une tendre chaleur m’envahit ; une jeune chatte, à l’allure d’un chaton, s’avançait vers moi, et me regarda. Elle ne me toisait pas, loin de là ; son regard était plein de sympathie. Ses deux yeux dorés étaient magnifique, et sa robe blanche et grise brillait de mille feux. À ce moment-là, je cru être arrivé devant le Clan des Étoiles. Mais le froid mordant me ramena à la réalité : Non, je ne pouvais pas comparaître devant les guerriers scintillants. Tout ce que j’avais fait dans le passé ne me le permettrait pas.

Je me levai alors, et fit face à la chatte inconnue. Elle était bien plus petite que moi, mais ne paraissait nullement effrayée. De toute évidence, elle ne me connaissait pas. Elle ne devait pas rester ici. S’ils la trouvaient, ils la réduiraient en pièce, croyant qu’elle était avec moi.

« Tu devrais partir d’ici, soufflai-je doucement pour qu’ils ne m’entendent pas. C’est bien trop dangereux. Cours rejoindre tes parents, et ne te préoccupe pas de moi. »

La jeune chatte hocha la tête, mais ne dit rien. Si elle m’avait compris, elle ne le laissa pas paraître.

« Vas-t-en ! lançai-je, l’air menaçant. Tout de suite ! »

Ma tentative de l’effrayer fut un échec. Je pensais que si elle ne comprenait pas mes paroles, elle comprendrait au moins mes gestes. Mais ce n’était pas le cas.

« Suis-moi. » lança le chaton, avant de rebrousser chemin et de s’enfoncer dans un terrier.





Code:
[center]<div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 20px 20px 0px 0px;"><br><br><br><br></div><div style="border: 1px solid black; width: 90%; height:400px; overflow:auto">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote>
</div><div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 0px 0px 20px 20px;"><br><br><br><br></div>[/center]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Ceci est un titre   Ven 15 Juil - 18:05









« Je galopai à travers les arbres nus, la mauvaise saison soufflait de son terrible hurlement glacial. J'avais froid, tellement frigorifié que je ne sentais plus mes pattes. Je m'effondrai là, seul et le souffle court. Ils m'avaient poursuivi, traqué sans relâche pour m'attraper... Deux larmes coulèrent de mes yeux, deux larmes qui me réchauffèrent un peu de leur douce chaleur. Mais tout à coup, une brindille craqua… »



   Je ne tentai pas de me relever et de m’enfuir à nouveau ; je savais que c’était peine perdue. Il ne me restait plus qu’à attendre ici, que le destin me rattrape. Que pouvais-je faire, de toute façon ? On m’avait toujours dit que mon passé me rattraperait. Autrefois, je n’y avais pas cru. Je pensais qu’ils disaient tous ça pour me faire peur. À présent, je savais qu’ils ne me mentaient pas. Et ils me traqueront, jusqu’à la fin des temps.
   Les bruits de pas se rapprochèrent, les brindilles craquèrent. Doucement, je relevai la tête, pour faire face à mes adversaires et les regarder dans les yeux. Une tendre chaleur m’envahit ; une jeune chatte, à l’allure d’un chaton, s’avançait vers moi, et me regarda. Elle ne me toisait pas, loin de là ; son regard était plein de sympathie. Ses deux yeux dorés étaient magnifique, et sa robe blanche et grise brillait de mille feux. À ce moment-là, je cru être arrivé devant le Clan des Étoiles. Mais le froid mordant me ramena à la réalité : Non, je ne pouvais pas comparaître devant les guerriers scintillants. Tout ce que j’avais fait dans le passé ne me le permettrait pas.

   Je me levai alors, et fit face à la chatte inconnue. Elle était bien plus petite que moi, mais ne paraissait nullement effrayée. De toute évidence, elle ne me connaissait pas. Elle ne devait pas rester ici. S’ils la trouvaient, ils la réduiraient en pièce, croyant qu’elle était avec moi.

   « Tu devrais partir d’ici, soufflai-je doucement pour qu’ils ne m’entendent pas. C’est bien trop dangereux. Cours rejoindre tes parents, et ne te préoccupe pas de moi. »

   La jeune chatte hocha la tête, mais ne dit rien. Si elle m’avait compris, elle ne le laissa pas paraître.

   « Vas-t-en ! lançai-je, l’air menaçant. Tout de suite ! »

   Ma tentative de l’effrayer fut un échec. Je pensais que si elle ne comprenait pas mes paroles, elle comprendrait au moins mes gestes. Mais ce n’était pas le cas.

   « Suis-moi. » lança le chaton, avant de rebrousser chemin et de s’enfoncer dans un terrier.






Code:
[center]<div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 20px 20px 0px 0px;"><br><br><br><br></div><div style="border: 1px solid black; width: 90%; height:500px; background-image: url(http://creationsduborn.fr/wp-content/uploads/2013/06/Generique-Eau_82.jpg);"><br><br><center style="border: 0px; width: 90%; height:400px; overflow:auto; background-color:white; opacity:0.7; color:black;">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote></center>
</div><div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 0px 0px 20px 20px;"><br><br><br><br></div>[/center]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Ceci est un titre   Ven 15 Juil - 19:08









« Je galopai à travers les arbres nus, la mauvaise saison soufflait de son terrible hurlement glacial. J'avais froid, tellement frigorifié que je ne sentais plus mes pattes. Je m'effondrai là, seul et le souffle court. Ils m'avaient poursuivi, traqué sans relâche pour m'attraper... Deux larmes coulèrent de mes yeux, deux larmes qui me réchauffèrent un peu de leur douce chaleur. Mais tout à coup, une brindille craqua… »



   Je ne tentai pas de me relever et de m’enfuir à nouveau ; je savais que c’était peine perdue. Il ne me restait plus qu’à attendre ici, que le destin me rattrape. Que pouvais-je faire, de toute façon ? On m’avait toujours dit que mon passé me rattraperait. Autrefois, je n’y avais pas cru. Je pensais qu’ils disaient tous ça pour me faire peur. À présent, je savais qu’ils ne me mentaient pas. Et ils me traqueront, jusqu’à la fin des temps.
   Les bruits de pas se rapprochèrent, les brindilles craquèrent. Doucement, je relevai la tête, pour faire face à mes adversaires et les regarder dans les yeux. Une tendre chaleur m’envahit ; une jeune chatte, à l’allure d’un chaton, s’avançait vers moi, et me regarda. Elle ne me toisait pas, loin de là ; son regard était plein de sympathie. Ses deux yeux dorés étaient magnifique, et sa robe blanche et grise brillait de mille feux. À ce moment-là, je cru être arrivé devant le Clan des Étoiles. Mais le froid mordant me ramena à la réalité : Non, je ne pouvais pas comparaître devant les guerriers scintillants. Tout ce que j’avais fait dans le passé ne me le permettrait pas.

   Je me levai alors, et fit face à la chatte inconnue. Elle était bien plus petite que moi, mais ne paraissait nullement effrayée. De toute évidence, elle ne me connaissait pas. Elle ne devait pas rester ici. S’ils la trouvaient, ils la réduiraient en pièce, croyant qu’elle était avec moi.

   « Tu devrais partir d’ici, soufflai-je doucement pour qu’ils ne m’entendent pas. C’est bien trop dangereux. Cours rejoindre tes parents, et ne te préoccupe pas de moi. »

   La jeune chatte hocha la tête, mais ne dit rien. Si elle m’avait compris, elle ne le laissa pas paraître.

   « Vas-t-en ! lançai-je, l’air menaçant. Tout de suite ! »

   Ma tentative de l’effrayer fut un échec. Je pensais que si elle ne comprenait pas mes paroles, elle comprendrait au moins mes gestes. Mais ce n’était pas le cas.

   « Suis-moi. » lança le chaton, avant de rebrousser chemin et de s’enfoncer dans un terrier.








Code:
[center]<div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 20px 20px 0px 0px;"><br><br><br><br></div><div style="border: 1px solid black; width: 90%; background-image: url(http://creationsduborn.fr/wp-content/uploads/2013/06/Generique-Eau_82.jpg);"><br><br><center style="border: 0px; width: 90%; background-color:white; opacity:0.7; color:black;">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote><br><br></center>
</div><div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 0px 0px 20px 20px;"><br><br><br><br></div>[/center]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
Eevee33

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 333
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Ceci est un titre   Jeu 28 Juil - 19:33







Longivu, c’est quelqu’un qu’on voit arriver de loin ! Non pas que son corps soit aussi long qu’une saucisse – ce que son nom voudrait confirmer… hélas ! Ce n’est pas le cas ! – mais notre minou est plutôt haut sur pattes… Et pas qu’un peu ! Il a tendance à dépasser n’importe quel autre félin en taille, si ce n’est carrément pas certains chiens… La longueur de ses pattes aurait pu être un argument de taille – … c’est le cas de le dire ! – s’il avait pu bien s’en servir pour sauter, grimper sur les arbres… Malheureusement, ce qui ne fait pas le poids face à ce genre de pratique, c’est le petit moignon qui sert à Longivu de queue. Ah ! C’est à peine s’il peut le mouvoir pour afficher son exaspération.

Passons à la suite, car évidemment, nous ne pouvons pas ne pas parler du visage de ce minou, car, bien entendu, il en a un ! – sinon, ce serait effrayant – Son museau est de taille moyenne, de forme plutôt triangulaire, se finissant par un petit nez noir ; la forme globale de sa tête est, quant à elle, plutôt ronde, surmontée deux oreilles grandes et pointues, qui semblent justement un peu trop grande pour cette tête… Ce qui, hélas, allié à sa grande taille, ne l’aide pas vraiment à rester cacher dans les fourrés ! Pour en finir avec ce visage, parlons des yeux de la bête : grands, couleur de l’émeraude, ils sont souvent traversé par des lueurs de curiosité, et très rarement par de la colère ou de la tristesse. Ses yeux, c’est comme un livre ouvert à la vue des passants ; tant qu’ils savent y lire, y font attention et en comprennent le sens, ils peuvent deviner ce que ce livre est en train de raconter.

Oh ! Mais j’ai oublié le plus important : le pelage de Longivu ! Car ce n’est pas un chat nu – enfin, même si ça en avait été un, il y aurait tout de même eu une remarque par rapport à cela – Notre grand chat possède un pelage cannelle, uni sur tout le corps, si ce n’est qu’il possède un masque noir autour des yeux, tel un raton laveur.




Longivu, ça aurait pu être un chat domestique qui aime le luxe, et qui trouve que les chats sauvages sont des rustres, hélas, ce n’est pas du tout le cas !

Habitué à dormir n’importe où dans la maison de son bipède un tantinet remplie de capharnaüm, le félin cannelle n’est pas très exigeant, un endroit pour dormir et un peu de nourriture chaque jour lui suffisent amplement ; il ne demande pas beaucoup d’attention de la part de son bipède, qui, de toute manière, est déjà bien occupé ! Par ailleurs, il ne quémande pas non plus beaucoup d’attention aux félins qu’il peut croiser, si ce n’est pour poser une question ; il préfère écouter les interactions entre les différents individus, plutôt que de s’en mêler de façon impertinente.

Ce qu’il ne faut pas faire avec Longivu, c’est lui demander son avis ! Il risquerait de vous pondre une dissertation, avec les bons et les mauvais côtés de la question ! Parce que, malheureusement, le grand félin réfléchit bien trop, et surtout, il essaye de comprendre ce qui l’entoure ! Donner raison aux actions des bipèdes en comprenant les raisons de leurs actes, ou tenter de trouver des solutions compliquées pour des problèmes simples… Tant de travail pour un seul chat !

Les choses qui le frustrent le plus sont celles qu’il ne comprend pas… Et pour lui, ne pas comprendre quelque chose, c’est inacceptable ! Il fera tout pour enfin pouvoir se familiariser avec cette chose qu’il ne comprend pas. Le souci, c’est que ce genre de persévérance risque parfois de l’emmener à des endroits pas forcément des plus sécurisés, pour un chat domestique…

Pour finir, sachez que Longivu n’est pas quelqu’un qui recherche sans cesse la bagarre, au contraire ! Il préfère adoucir le conflit avec des paroles – quitte à noyer son interlocuteur dedans – et n’aura sûrement pas recours à ses griffes ou ses crocs ! Bien entendu, si l’adversaire se fait plus menaçant, et que parlementer avec ne servira à rien, notre grand chat préfèrera la solution la plus sécurisée : la fuite !






Un jour, une portée de chaton naquit, quelque part sur le territoire des bipèdes. C’était une portée comme les autres, mais, visiblement, leurs propriétaires ne voulaient pas des petites boules de poils, et décidèrent de les donner. C’est ainsi que Longivu, alors qu’il n’était qu’un tout petit chaton à peine sevré, se retrouva dans la modeste demeure d’un bipède bien sympathique. Il s’occupait bien de lui, même s’il était très occupé de son côté ! En effet, c’était un bipède qui faisait des recherches. Ce qu’il recherchait exactement, ça, Longivu ne le savait pas, mais une chose était sûre, dans sa petite tête de chat ; vu comme le bipède était content, par moment, il devait apprendre des trucs géniaux ! Notre félin cannelle fut sûr d’une chose ; lorsqu’il sortira, il ira apprendre des trucs ! Et ce sera génial !

Et puis, au bout d’un moment, Longivu fut assez grand – même, trop grand – pour se rendre à l’extérieur, et c’était sûr qu’il trouva tout ça merveilleux ! Dans un premier temps, il étudia le comportement du chien des voisins, qui se résumait à aboyer lorsque quelqu’un passait près de son portail, et de se coucher au soleil lorsqu’il n’y avait personne. Ce qui n’était pas des plus intéressants, voyez-vous ! Alors, Longivu s’intéressa aux bipèdes, qui, eux, faisaient bien plus de choses dans leur journée, même s’ils aboyaient et se couchaient au soleil, parfois, aussi ! Dans tous les cas, la chose la plus bizarre qu’ils effectuaient, c’était d’entrer dans le ventre d’une créature au pelage brillant, avant de partir avec, et de revenir sans même avoir une égratignure ! En résumé, une chose bien étrange ! Surtout que ces créatures aux pattes rondes ne semblaient pas manifester un quelconque signe de vie si aucun bipède n’y entrait. Une chose à creuser…

Mais ce qui bouleversa le plus Longivu, ce fut d’apprendre qu’il y avait des chats sauvages dans la forêt ! Vous imaginez… Des chats, qui se nourrissent, sans l’aide d’un bipède ! C’était fou ! Du coup, le félin aux grandes pattes se dit alors qu’il pouvait étudier la vie de ces chats, en même temps que celle des bipèdes ! C’était qu’il en avait, des choses à apprendre !








Code:
[center]<div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 20px 20px 0px 0px;"><br><br><br><br></div><div style="border: 1px solid black; width: 90%; background-image: url(http://creationsduborn.fr/wp-content/uploads/2013/06/Generique-Eau_82.jpg);"><table cellpadding=0 cellspacing=20 width=100%><tr><td><center style="border: 0px; width: 100%; height:300px; background-color:white; opacity:0.7; color:black; overflow:auto;">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote><br><br></center></td><td><center style="border: 0px; width: 100%; height:300px; background-color:white; opacity:0.7; color:black; overflow:auto;">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote><br><br></center></td></tr></table><br><br><center style="border: 0px; width: 90%; background-color:white; opacity:0.7; color:black;">
<blockquote>
[justify]Texte[/justify]
</blockquote><br><br></center>
</div><div style="border: 1px solid black; width:90%; background-image: url(http://img1.mxstatic.com/wallpapers/3e66dd4d37910b7284d9ae2e9d2c8e6b_large.jpeg); border-radius: 0px 0px 20px 20px;"><br><br><br><br></div>[/center]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ceci est un titre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ceci est un titre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ceci est un titre #gigi
» Ceci est un titre || Bones {RECHERCHE DES LIENS NEUTRES/NÉGATIFS}
» Ceci est un titre très original • Tino Väinämöinen [En cours]
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Formulaires :: Codage-
Sauter vers: